EHPA

EhpaBientôt à la retraite, vous vous intéressez beaucoup aux offres d’EHPA actuellement disponibles sur le marché ? Réservez déjà vos journées du 5 au 7 décembre et rendez-vous au Salon des Résidences seniors qui se déroulera prochainement à Paris. Mais en attendant, informez-vous déjà en lisant cet article.

Besoin d'un hébergement ?

Contactez-nous

Qu’entend-on par EHPA ?

Ces dernières années, l’on parle beaucoup des Etablissement d’Hébergement de Personnes Agées Dépendantes (cf definition EHPAD) à en oublier les existences des maisons de retraite non médicalisée. Ce sont pourtant des résidences également très sollicitées par le troisième âge, particulièrement les retraités valides qui approchent la soixantaine. D’ailleurs pouvant occuper la fonction de MARPA, de MAPA, de foyer logement ou de maison d’accueil, ces établissements s’avèrent être de véritables lieux conviviaux qui offrent aux pensionnaires des logements souvent individuels, mais surtout des prestations de services nécessaires au bon déroulement du quotidien de ces seniors. Ainsi, parmi les services régulièrement rencontrés dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées sont le ménage, le repas et la lessive. Et pour leur assurer ainsi une meilleure qualité de vie, certaines enseignes n’hésitent pas à proposer à ses résidents des activités de groupes, ou encore des sorties et des excursions.

Comment ça marche ?

Toutefois, il est important de souligner que comme les locataires des EHPA doit-être autonomes, ce type de maison de retraite ne sont équipés ni d’une unité de soin, ni d’équipements médicaux. En cas de besoin, un pensionnaire doit donc faire appel à un médecin de l’extérieur. Par ailleurs, pour devenir des résidents de ces établissements, les personnes intéressées doivent être âgées de soixante ans minimum et sont tenues de se soumettre à des évaluations. Des tests pour confirmer si les intéressés sont bel et bien indépendants et ne demandent donc pas la présence ou l’assistance permanente d’une aide-soignante, d’une infirmière ou d’un gériatre. Néanmoins, les retraites de plus de soixante ans peuvent également devenir locataire des EHPA, à condition de justifier d’une dérogation de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées ou CDAPH. Enfin, concernant les frais et les loyers liés à l’hébergement, leur paiement se fait généralement tous les mois et les personnes ne disposant que d’une faible ressource peuvent bénéficier de l’Aide Personnalisée au Logement (APL). Cette subvention est octroyée par la CAF.