Fehap

FehapAvec aujourd’hui à sa tête Antoine Dubout, la Fédération des Établissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne Privés Non Lucratifs ou Fehap compte en fin 2012 près de 3 700 de services et d’établissements sanitaires.

Besoin d'un hébergement ?

Contactez-nous

Petit historique de la fédération Fehap

Même si la naissance de la Fédération des Établissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne Privés Non Lucratifs n’est intervenue qu’en 1936, l’idée d’une prise en charge gratuite par le biais de charité de personnes malades démunies est déjà sérieusement abordée dans le dix-neuvième siècle. Une initiative qui se conclura plus tard par l’entrée en vigueur de la loi sur la liberté d’association. Le milieu des années trente verra alors l’entrée en activité de la Fehap, une fédération qui regroupe l’ensemble des structures médico-sociales et sociales à but non-lucratif. C’est ce que l’on qualifie communément de secteur Privé Non Lucratif ou PNL. Et 1951 sera importante pour la Fédération des Établissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne Privés Non Lucratifs, puisque cette dernière signera la Convention Collective Nationale du 31 octobre avec les organismes de syndicat. Les années 2004 et 2007 verront quant à eux respectivement l’adoption d’une Charte des valeurs et la mise en place d’un Projet stratégique de la Fehap de l’initiative du conseil d’administration. Enfin, c’est en 2008 que l’organisation a hérité de son nom actuel.

Le secteur Privé Non Lucratif des établissements hospitaliers et d'aide à la personne

Pour que les établissements sanitaires et les services médico-sociaux puissent bénéficier du statut de Privés Non Lucratifs, ces derniers doivent proposer des soins et des prestations de services qui sont entièrement gratuits et donc axés leurs activités dans l’intérêt général des personnes âgées, dépendantes ou handicapées qui vivent de manière précaire. D’ailleurs, à ce jour, sur les 3 700, l’on compte 1 300 établissements pour troisième âge souffrant d’une perte d’autonomie se partageant entre Ehpad et SSR. , tous les nouveaux membres sont tenus d’adhérer à la charte des valeurs, avec des gestionnaires qui sont bénévoles et donc non-rémunérés. Sinon, concernant les fonctions de la Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne Privés Non Lucratifs, la Fehap s’investit de cinq grandes responsabilités pour ne citer que la défense des intérêts de ses membres auprès des autorités publics, l’information de ses adhérents concernant les dernières législations en vigueur sur le secteur Privé Non Lucratif, ou encore la formation des professionnels qui interviendront dans les établissements.